Les Journées européennes du patrimoine au CNAEF : un succès !

Informations

Pour la première fois, le CNAEF a ouvert ses portes au grand public le 19 septembre 2020 à l'occasion des Journées européennes du patrimoine. Ne sachant pas si les gens allaient venir, nous avions prévu de n'ouvrir que l'après-midi. L'enjeu était double : accueillir des visiteurs dans le contexte sanitaire de la COVID 19 avec toutes les obligations que cela implique, et intéresser les gens sur des archives contemporaines de l'Eglise du XXe siècle. L'association d'histoire locale Historim nous a été d'une aide précieuse pour organiser cette demi-journée.

La salle de lecture a été entièrement réaménagée pour l'occasion. Nos expositions ont été sorties : celle sur la Jeunesse étudiante chrétienne et celle sur les cent ans de gouvernement de l'Episcopat. A cela s'est ajoutée une exposition spécifique sur les revues Coeurs Vaillants et Âmes vaillantes. Nous avons sortis des numéros d'années différentes pour les exposer ouverts de façon à ce que les visiteurs puissent lire quelques passages, ainsi que des pièces d'archives provenant de nos propres fonds que nous avons mis sous vitrine. Il s'agissait des documents les plus intéressant, comme par exemple une note racontant comment Jean Pihan s'est fait arrêté par des soldats SS particulièrement zélés en 1943. Nous avons également bénéficié de l'aide du service d'archives des fils de la Charité (situé à 500 m seulement du CNAEF !) car Gaston Courtois, alias Jacques Coeur, fut le fondateur de la revue Coeurs vaillants. Emilie Papaix nous a ainsi scanné des photos que nous avons incluses dans un petit diaporama diffusé en continu dans la salle de lecture.

Les visites étaient organisées toutes les demi-heure par groupe de dix personnes. La taille de ces groupes a été choisie à la fois pour les raisons sanitaires citées ci-dessus, mais également parce que la place dans les magasins n'est pas grande. Les personnes inscrites arrivaient donc en salle de lecture où elles patientaient en regardant les expositions. Puis, elles étaient appelées pour entrer dans les magasins accompagnés des archivistes du CNAEF qui faisaient office de guides-conférenciers. L'histoire du CNAEF leur fut narrée avec enthousiasme et illustrée par plusieurs documents tout au long du parcours. Ainsi, les archives du fonds de l'Aumônerie des prisonniers de guerre ont éveillé une curiosité intarissable. Selon les groupes, les visites ont duré entre une demi-heure et trois quarts d'heure. Ce système de rotation des visites a permis aux groupes de ne pas se croiser et d'éviter tout engorgement.

Cet événement fut un succès puisque nous avons reçu 65 personnes. A n'en pas douter, nous réitérerons l'événement l'année prochaine. Mais cette fois, nous ouvrirons une journée entière !

Partager: